Isabelle Kim Praticienne & éducatrice de santé Améliorer sa qualité de vie par une meilleure santé !

« Une Bonne nouvelle : notre Santé peut toujours s'améliorer, si on le souhaite ! »

Janvier 2021.

Depuis l'année dernière et encore cette année, en période de crise sanitaire, on constate d'autant plus que la santé est importante. À quel point, les maladies chroniques dites « de civilisation » (diabète, surpoids, obésité, pathologies cardio-vasculaires…) nous rendent encore plus vulnérables et cela, indépendamment de notre âge.

Selon Dr de Jaeger(d'après le graphique ci-dessous), on remarque que l'on atteint le summum de nos capacités fonctionnelles avant 25 ans. Puis la courbe décline rapidement, alors qu'en théorie, l'espérance de vie physiologique serait proche de 120 ans.

Effectivement, avant 75 ans, nos capacités fonctionnelles se réduisent brutalement, c'est-à-dire que l'état de santé se dégrade soudainement. Mais quelle en est la raison ? Les maladies chroniques sont en cause, alors qu'on pourrait vieillir en meilleur santé.

Étonnamment, on s'aperçoit aussi que l'âge n'est pas synonyme de santé, en observant que dès 18-20 ans, une perte des capacités fonctionnelles qui peut amener à des pathologies.

Par conséquent, il est important à tout âge, de prendre soin de sa santé, dont on en est d'ailleurs seul responsable.

Et pourtant, malgré que l'espérance de vie humaine ne cesse d'augmenter depuis des siècles, plus de la moitié des décès en France est due à des maladies récidivantes, appelées « maladies de civilisation », directement liées à l'abondance qui génère du surpoids et de l'obésité, comme certains types de cancers, ou le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires, etc.

 

La Bonne nouvelle est que l'âge physiologique ou « l'état de nos artères » peut toujours s'améliorer, si on le souhaite ! » d'après Dr Christophe de Jaeger.

Pourquoi ? Les facteurs de risques du vieillissement accéléré, fréquemment liés à notre alimentation et notre mode de vie sont réversibles ! (selon Claude Bernard, le père de la médecine expérimentale).

Mais souvent, on est dans le confort de notre inconfort ! Et on ne souhaite finalement rien changer dans nos habitudes pour que notre état de santé s'améliore.  Alors comment voulons-nous que quelque chose change, si on ne veut rien changer ?

Comment changer ?

Reconnaitre un problème de santé, c'est déjà faire un premier pas sur le chemin de la santé et du bien-être, accepter et entreprendre des actions concrètes pour protéger son capital santé, en devenant ainsi acteur de sa santé et prendre soin de soi par des moyens naturels.

La naturopathie peut vous permettre de rééquilibrer votre terrain et prévenir les dysfonctionnements de vos organes ou systèmes physiologiques, afin de réduire les risques de maladies. Et si ces dernières sont déjà installées, la naturopathie peut venir en complément d'un traitement médical pour réduire les effets secondaires, par exemple. 

En tant que naturopathe, je peux vous proposer un accompagnement en vous recommandant des conseils personnalisés en fonction de vos besoins physiologiques, physiques et émotionnels. N’hésitez pas à me poser des questions (voir contact).

Sources : Dr Christophe de Jaeger (docteur en médecine et spécialisé en gérontologie, professeur à la faculté de médecine de Paris, conférencier international  – Bien vieillir sans médicaments, édition Le Cherche midi, 2018